PARTIE 2

CHANSONS SUR LA VIE, LE QUOTIDIEN





 

 QUIPROQUO

 

Pour D.R

 

Une des deux chansons influencées par la lecture d'un livre de chansons intégrales de Pierre Perret.

 

 

Rachi croyait qu'il avait compris

Ce qu'avait dit son ami sur un ami

Y'avait un truc qui lui avait pas plu

Alors Rachi y avait mis son grain d'sel

Et ç'avait fait comme en Israël

Une mer salée mais l'poivre en plus

Il avait en fait compris que tchi

De c'qu'avait dit son ami sur un ami

 

 

Pourquoi ça naît les quiproquos

Il y pigeait que tchi

Ça t'apprendra à faire ton Don Tchiquo

Mais y pigeait pas plus Rachi

 

Rachi y s'croyait blanc comme neige

On fait pas 'vec du jaune d'oeuf des blancs en neige

Pas plus qu'une omelette sans casser des oeufs

On lui avait pas dit qu'fallait tourner sept fois l'cerveau

Avant d'agir et d's'planter comme un veau

N'avait pas d'boeuf sur la langue Rachi 'vait pas fait l'école des boeufs

Rachi y s'croyait blanc comme neige

On fait pas 'vec du jaune d'oeuf des blancs en neige

 

 

Pourquoi ça naît les quiproquos

Il y pigeait que tchi

Ça t'apprendra à faire ton Don Tchiquo

Mais y pigeait pas plus Rachi

 

Rachi croyait avoir parlé pour la bonne cause

Pour la bonne cause qu'est-ce qu'on cause

Les boulettes ça t'cale un bonhomme

Tu t'croyais pas con pour de bon t'y voilà

En un coup de torero et Holà

V'là tes couilles qui deviennent des pommes

Rachi croyait avoir parlé pour la bonne cause

Pour la bonne cause qu'est-ce qu'on cause

 

 

Pourquoi ça naît les quiproquos

Il y pigeait que tchi

Ça t'apprendra à faire ton Don Tchiquo

Mais y pigeait pas plus Rachi

 

01/04/04



 

 

 C'EST LA VIE, TU N'Y PEUX RIEN

 

 Cette chanson est comme un grand couplet-refrain. Elle aurait pu figurer dans les « Chansons humoristiques ». À rapprocher de Pas facile.

 

 

 C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...

C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...



Si tu as mal

Où ça fait mal
C'est norma a-a-al

 

C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...

C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...



Si tu t’sens perdu

Qu't'en a plein l'fût

Que rien ne va plus 

Si t'en a ta claque

Des paires de claque

Pleure et barbote dans ta flaque



C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...

C’est la vie

Tu n’y peux rien

Raccroche-toi  aaa...



Si t'as envie de t’foutre en l’air
Va t’en, Va t’en…prendre l’air

Montre que t’en as dans la culotte

Va voir tes ami(e)s… tes potes

Et chante à plein poumons 

Ce nouveau refrain un p'tit peu con 

 

C’est la vie

Je n’y peux rien

Si je suis là aaa... a

C’est la vie

On n’y peux rien

On en est tous un peu là

 

Alors chantons à l'Amour

Il n'y a que ça... pour toujours

Ça et un... sacré humour

Un sacré hu-u-mour !...


                                                      (2006)





MONSIEUR GROS MALIN



C'est une chanson qui parle d'un père et sa fille et également dune fille et son père.



Quand chez toi c'est l'hiver

Le printemps n'est pas loin

Quand chez toi c'est l'printemps

L'hiver est dans l'coin

 

Par quel bout te prendre

Par quels méandres

On peut te faire comprendre

Tu as du bois à fendre...

Monsieur gros malin!

 

 

Sors un peu d'ta caverne

T'auras moins de cernes

T'excite pas tout à coup

Ça fait peur mon loulou

 

Par quel bout te prendre

Par quels méandres

On peut te faire comprendre

Tu as du bois à fendre...

Monsieur gros malin!

 

Là tu vois tu m'saoûles

Va manger ta semoule

Mais fais pas la tronche

J'vais t'souffler dans les bronches

 

Par quel bout te prendre

Par quels méandres

On peut te faire comprendre

Tu as du bois à fendre...

Monsieur gros malin!

 

Devant ton visage de bois

Je ne suis pas de bois

Tu vois j'en fais des flûtes

Pour t'sortir d'ta culbute

 

Je sais te comprendre

Je t'vois dans la cendre

 

A rien comprendre

De tous ces méandres...

Monsieur gros malin!

 

Si tu m'dis « mon ange »

Vois-tu ça m'dérange

Si tu m'dis « ma chérie »

Je n'suis pas attendrie

 

Tu dis « Rien à comprendre

Par quel bout te prendre

Ta langue tu sais la pendre

Mais y a du bois à fendre...

Mademoiselle p'tite maline!

 

Toi le père, moi la fille

On est comme les brindilles

On prend facilement feu

Attention les yeux

 

Par quel bout nous prendre

Sans se méprendre

Au fond on a l'coeur tendre

Il nous faut pas le fendre...

Monsieur gros malin!

                                       (2010)

 

 

 

PAS FACILE

 

 Pas facile de vivre

Qu'on soit a jeun ou ivre

C'est la mort qui nous délivre

C 'est l'amour qui nous fait vivre

 

Pas facile de choisir

Entre envie et désir

On a besoin du désir

Et on a envie de partir

 

 

 C'est marrant

C'est pas marrant

Qu'est-ce qu'on s'marre

J'en ai marre

Mais j'vais d'l'avant

Dans le vent

Les cons derrière

Les bons devant

 

 

Pas facile d'espérer

Plus facile d'désespérer

 

Qu'on pleure en Mi ou en Ré

Ça fait toujours du bien de pleurer

Pas facile de se construire

Très facile de se détruire

On peut se nuire, se maudire

Et on peut choisir le rire

 

 

 C'est marrant

C'est pas marrant

Qu'est-ce qu'on s'marre

J'en ai marre

Mais j'vais d'l'avant

Dans le vent

Les cons derrière

Les bons devant

 

 

Pas facile de reconnaître

Ce qu'il y a en nous à naître

De conjuguer en nous l'être

Et le paraître

 

Quand le dehors nous donne tort

Et le dedans dit «  Un effort! 

Au sein d'la boue il y a de l'or... »

 

C'est marrant

C'est pas marrant

Qu'est-ce qu'on s'marre

J'en ai marre

 

Mais j'vais d'l'avant

Dans le vent

Les cons derrière

Les bons devant

 

Pas facile d'aimer

Quand on est pas aimé

On met en marche notre armée

Et nous voilà désarmé

 

Pas facile de s'aimer

Au lieu de se laisser aller

A dire « A quoi bon, où aller? »

Au lieu d' « Allez, allez, allez! »

 

C'est marrant

C'est pas marrant

Qu'est-ce qu'on s'marre

J'en ai marre

Mais j'vais d'l'avant

Dans le vent

Le pire derrière

Le meilleur devant

L'Amour... comme Vent.

                                  

(2010)

 

 

 

 

CHANSON POUR UNE ADO

 

 

 Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

 

Que toutes les nanas

Ont leurs ragnagnas

Ça effraie un peu les gars

Et ça les fascine

Comme nos poitrines

Mais ils ne comprennent pas

Nos émois dans nos mois

Être ado c'est pas un cadeau

Être une ado c'est pas beau

Le rouge sang d'ma rose s'fait insistant

Cela m'indispose cette précoce promesse d'enfant

 

Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

 

En moi le mot « femme » se colle

Comme un mystérieux et sacré symbole

Moi qui ne suis plus une enfant et pas encore une femme

Tant bien qu' mal j'me réfugie dans mon âme

Alors en moi pousse la révolte

Avec l'insolence de mes seins

Je me fais désinvolte

Alors qu'au fond il n'en est rien

 

Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

 

Pas étonnant si j'm'en prends aux adultes à mes parents

J'ai tous les symptômes de l'adolescent

Je suis un peu gauche un peu vaurienne

Totalement mutante – c'est une naissance à la chaîne

Sans mode d'emploi pour débutante

Mes périodiques jours « sans » en prime

Bonjour la déprime !

 

Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

 

Ce qui me rapproche des mecs c'est fou

C'est ce désir troublant pour eux

Je veux prendre le loup par la queue

Et en même temps prendre mes jambes à mon cou

Je déploie des trésors de séduction

Mon sexe en incubation

 

Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

 

Pas facile de joindre le profond et le profane

Non des profs je ne suis pas fan

Avec un cartable de dix kilos sur le dos Leçons, devoir, contrôles

Nous préparent guère dans notre rôle

On nous gave comme des oies

Quel temps consacré à soi

On me dit l'important c'est l'habit et la pose

Mais je dis : L'important c'est la Rose

 

Mon corps chamboule

J'ai les boules

J'ai les boules

Quand je vois ma goule

Et ouh là là

J'vous raconte pas

C'qui s'passe à l'intérieur de moi

(2008)

 

 

DIX-HUIT ANS

 

Oui, j'ai dix-huit ans

Un âge super tripant

T'es majeur, mâture

Avant d'en être sûr !

 

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

On fête mes dix-huit

C'est bon, j'fais « pfuit »

ça y'est j'suis libéré

Merci, jsuis touché

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

J'ai ma vie à faire

Loin de la famille

Maman lave mes affaires

A part ça ils sont tranquilles

 

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

J'suis pour l'émancipation

Mais pas pour l'abandon

J'suis un peu sauvage

« ça doit être l'âge »

 

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

Ma p'tite sœur est pétillante

De loin, c'est plus sympa

De près elle est charmante

Avec sa maman et son papa

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

Merci pour l'album photo

Vous auriez pu m'enlever

Mais en toute vérité

J'suis bien l'plus beau !

 

A quoi ça sert

C't'anniversaire ?

Maintenant quoi faire ?

J'peux pas aller en arrière !

 

Maintenant, j'sais à quoi ça sert

De fêter c't'anniversaire

J'peux pu aller en arrière...

Je vois c'qu'il me reste à faire

 

(septembre 2008)

 

 

 

MON FILS

 

Une mère parle.  C'est comme une lettre d'amour filial.

 

Ma vie défile, mon fils

Et mes pensées glissent

Vers toi mon miel et ma bile

À qui j'envoie des baisers par mille

 

Je t'ai portée je t'aime tellement

Et pour toi me suis tant battue

Et l'ignorance fut le ciment

Contre lequel m'a voix s'est tue

 

 

 

Ô mon fils

Toi et moi

Guyane et Arizona...

Je chante pour toi

Avec mon âme de Peau-Rouge

Et pour que le monde bouge

 

Si j'ai une voix c'est pour chanter

Maintenant et pour toujours

Mon amour est si entier

Que finiront par m'entendre les sourds

 

Tout le mal qu'on nous a fait

Personne ne le sait

Et de toute la souffrance qu'on s'est causé

Personne ne peut nous accuser

 

Ô  mon fils

Toi et moi

Guyane et Arizona...

Je chante pour toi

Avec mon âme de Peau-Rouge

Et pour que le monde bouge

 

Ô l'aurore océane arrive

Chassant la nuit noire

On aborde une autre rive

Et avec elle une autre histoire

 

Et quel que soit ton sort

Après décision de justice

Un jour tu auras une petite soeur

Qui sera fière de nous mon fils

 

Ô mon fils

Toi et moi

Guyane et Arizona...

Je chante pour toi

Avec mon âme de Peau-Rouge

Et pour que le monde bouge

jusqu'à ce que pour chaque étoile brille une bougie

Et que les voies lactées sacrent la Vie.

                                                        (2012)




MA CHÉRIE

 

Une chanson qui aurait pu figurer dans les « Chansons d'amour ». Il y a des chansons qui guérissent, je crois, en tout cas ce fut le cas pour moi avec celle-ci.

 

Ma chérie

Sans toi qu'est-ce que ma vie

Ma chérie

De vivre j'ai perdu l'envie

T'es si forte en moi que ça me tue

Je sais pourquoi tu t'es tu

Mais pas pourquoi je suis si têtu

Pourquoi sans toi s'en va ma vie

 

Ma chérie

Si beau fut notre amour

Que je devrai bénir chaque jour nouveau

Tu n'es plus là mais il reste les oiseaux

Ils chantent en moi ton éternel non retour

Et je cherche en vain des mots qui guérissent

Mon âme, vite une chanson qui puisse...

 

Ma chérie

Une chanson n'suffit pas pour tout dire

Le merveilleux de notre histoire

Cet amour exceptionnel et plein d'histoires

Qui m'a fait perdre une très chère amie

A ne savoir bénir ni maudire

Peut-on rendre propre ce beau tapis

Sur lequel on devait voler

Mais sur lequel on a bien la la la la la...

 

Ma chérie
J'peux faire l'méchant moi très gentil

Ce serait pour moi qu'une question de survie

A peine né notre amour qu'tu voulais un enfant

Qu't'étais prête à emporter loin d'ici sans moi  moi sans

Et puis tu voulais me changer du tout au tout

Moi j't'aimais comme t'es un point c'est tout

 

Ma chérie

J'vais pas déballer tout l'paquet

C'est une chance de pouvoir chanter sur l'parquet

Laisse-moi rire de tes J't'aimerai toujours

Pourrais-je réentendre ces mots un jour

A la femme pour moi qu't'as prédis

Je lui dirai quand même que je peux te dire Merci

Même si elle ne comprend pas

(2013)

 

 

 PAPY HARMONICA

 

Une chanson hommage à mon grand-père maternel. Elle fut chanté dans une église lors de ses obsèques, avec un curé fort sympatique qui m'encouragea à garder mon chapeau sur la tête, me disant : « C'est vous ! ». Et il m'a écouté bouché bée je peux dire. La famille du défunt fut aussi émue.

 

 

Papy Harmonica

Rien qu'une petite larme pour toi

Au souvenir de ta grosse voix
Mais surtout de ton magique harmonica

C'était ton baume à l'arnica

Et, enfant, un enchantement pour moi

 

Tu as été le premier instrumentiste

Que j'ai entendu, moi maintenant artiste

La première musique en live de ma vie

Sur Mozart j'ai dansé, et toi tu m'a épaté, papy

 

 

Papy Harmonica

Rien qu'une petite larme pour toi

Au souvenir de ta grosse voix
Mais surtout de ton magique harmonica

C'était ton baume à l'arnica

Et, enfant, un enchantement pour moi

Toi qui m'a charmé, envoûté, fais rêvé, vibré

Dans l'harmonica ton coeur s'est révélé

Toi qui t'exprimais si difficilement

Dans la musique tu offrais aisément

 

Sois en paix maintenant Papy

Là où tu es trouves l'harmonie

Reçois de l'Amour le pardon

Dieu t'aime et l'a prouvé par ce don

 

 

Papy Harmonica

Rien qu'une petite larme pour toi

Au souvenir de ta grosse voix
Mais surtout de ton magique harmonica

C'était ton baume à l'arnica

Et, enfant, un enchantement pour moi

 

   (2014)







UN HOMME



Il parle de trop, il le sait et s'en fout

Il dit que son métier c'est d'être fou

Et puis poète, il l'est sans dessus-dessous

Je l'ai rencontré, il était soul mais doux



Rebelle, il est un faux violent, vrai calme

Il a un grand cœur que rien rétame

S'appelle Marc et dit que sa vie il la crame...

Ivre, il brandit son âme comme une palme





J'ai rencontré un petit homme bourré

Sur la chaussée face à la mer la nuit

Son bleu regard m'a arrêté

Je voulais repartir, mais sa parole

Même avinée m'a arrêtée

Il m'a offert son humble toit

Il est poète comme moi



Alcoolo, il se sait et fait des cures

Il a quitté sa femme par amour pur

Il a une fille qu'il aime et qui l'aime

Elle n'a pas honte de lui, elle en est fière même



Sa fille, c'est une petite fleur violette

Elle est tout son bonheur la mignonnette

Il aime toujours sa femme, ils sont amis

Elle l'aide à publier, croyant en sa poésie



J'ai rencontré un petit homme bourré

Sur la chaussée face à la mer la nuit

Son bleu regard m'a arrêté

Je voulais repartir, mais sa parole

Même avinée m'a arrêtée

Il m'a offert son humble toit

Il est poète comme moi





La guerre d'Irak à la télé l'a marqué

Depuis a bu et sa poésie arquée

Il flèche avec son mot humanitude

Il œuvre pour l'humain sans inquiétude

Violette, quand voit son papa pleure

Lui lui dit : « Pleure pas quand tu me vois »

Elle lui répond : « Mais je ne pleure pas, papa »

Et lui fait : « Moi non plus », tout en en...

ô cœur!



(écrit dans le train Nice-Marseille, le 18 mars 2014)

 

 

FRÉQUENCE



Une chanson typical Asperger...



Heureux j'allais au Sud de la France

Chez des amis m'invitant pour des vacances

Enfin j'voulais tenter ma chance

Faire décoller mes chansons, l'amour en danse



Ah j'm'en doutais, j'le pressentais

Qu'il allait me virer me chasser

On m'a dit incorrect, incorrect, incorrect

Dieu l'a voulu l'a voulu l'a voulu

Grand correct... incorrect, incorrect incorrect correct



C'est fou l'esprit dans ses errances

Le cœur croit faire stage chez Garance

Le tout pense être dans l'assurance

Et on voit le pain chaud devenir rance



Entre deux pôles en balance

On peut être lancé par une lance

C'qu'on croît mal trafiquer en silence

Viré d'ici, j'ai été accueilli là, Son Excellence !



Vraiment c'était super ces vacances

Je ne jette aucune séquence

Bénis le ciel pour toute ma chance

J'ai eu les bonnes rencontres en fréquence



Mais j'm'en doutais...

                                        (2014)

 

 

SACRÉ TROUBADOUR

Une chanson pour se relever... Mais aussi ma chanson emblématique.

D'horizon à horizon

Je rêve ma saison

De l'éternelle chanson

Le maladroit échanson

Qui cherche les oraisons

Pour retrouver le son

D'horizon à horizon

Je rêve ma saison

 


Suis-je le roi des fous

Ou le fou du roi?

Parfois l'troubadour s'trouv' dans un trou

En plein désarroi

Pour pas qu'la roue nous broie

Comptons jusqu'à trois

Un deux trois... Et allons pour la joie! (bis)

 

De grâce en disgrâce

Et de disgrâce en grâce

Goûtant de la vie la farce

Que je juge des fois garce

J'me demande où est ma place

En dehors de mon âme mon palace

De grâce en disgrâce

Et de disgrâce en grâce

 


Suis-je le roi des fous

Ou le fou du roi?

Parfois l'troubadour s'trouv' dans un trou

En plein désarroi

Pour pas qu'la roue nous broie

Comptons jusqu'à trois

Un deux trois... Et allons pour la joie! (bis)

 

Né pour l'aube de Vénus

La floraison du lotus

Pour répondre à l'angélus

Je me pique aux cactus

Pour ne pas échouer, olibrius

Il faut y croire mordicus

Né pour l'aube de Vénus

La floraison du lotus




Suis-je le roi des fous

Ou le fou du roi?

Parfois l'troubadour s'trouv' dans un trou

En plein désarroi

Pour pas qu'la roue nous broie

Comptons jusqu'à trois

Un deux trois... Et allons pour la joie!

Un deux trois... Et allons pour la joie!

Un deux trois... Et allons pour la joie!

Un deux trois... Et allons pour la joie!

 Un deux trois... Et allons pour la joie!



D'horizon à horizon

Je rêve ma saison

D'un éternel échanson

De la chanson un champion

                                         (2014)

 

 

LE SECRET DE MA VIE



Voulez-vous connaître

Le secret de ma vie?

Il me faut reconnaître

Que ça sent la folie

Le preuve de ma folie

Je vais vous la donner

C'est à tomber du lit

Je n'ai pas  de coup dans l'nez

 

Dans une vie antérieure

J'étais Arthur Rimbaud

Je voulais être rentier, ma soeur

Alors pour moi le RSA est un cadeau

J'ai jadis fui ma vie de poète

Il faut dire que j'ai dérivé dur

Et j'ai travaillé comme une bête

Croyant qu'mon mal s'appelait littérature

 

Voulez-vous mieux connaître

Le secret de ma vie?

Il vous faut reconnaître

Que ça sent la folie

La preuve de ma folie

Je vais encore vous la donner

C'est à tomber du lit

J'n'ai pas de coup dans l'nez

 

Mon défi est de vivre dans mon âme

De règner au centre de ma toile

Tout en chantant pour la Dame

De mes pensées mon gazoil

 

Pas facile que mon défi

Quand on est du genr' chèvre à tourner

Tourner autour de piquet

Pas comme les tourneurs soufis

 

La preuve de ma folie

Je vous l'ai bien donné

Mieux n'vaut-il folie au lit

Même avec un coup dans l'nez?

Et vous quel est votre folie

Le secret de votre vie

Impudique bonimenteur

Je joue l'provocateur

Et si voulez savoir

Pour Rimbaud la vérité

Allez vous faire voir

Chez les grecs, p't'êt' que j'y suis...

Depuis la Nuit des Temps

L'homme se raconte des histoires

Vous m'en voyez bien content

Sans vous prendre pour des poires

Et si j'vous ai bluffé

Petit poucet rimeur

J'ai du Arthur dans le coeur

Caressé par une fée...

                                        (2014)

 

 MARILOU

 

Paul le loup au bar est entré

Il avait son cœur pour Marilou

Sur sa blonde s'était centré

comme un cochon soul

 

A force de boire

On fonce en histoire

On ramone le ciboulot

En caressant le goulot

 

Le loup dingo fixant son verre

Voit des poissons rouges qui errent

Trois petits tours mais pas s'en vont

Dans sa tête Marilou lance des avions

 

A force de boire

On fonce en histoire

On ramone le ciboulot

En caressant le goulot

 

Ouh ça coule ouh ça colle

V'là l'alcool qui roucoule

Ah ça pour Marilou c'est cool

« Allez c'est quand qu'on s'recolle »!

 

A force de boire

On fonce en histoire

On ramone le ciboulot

En caressant le goulot

 

Les avions font des zéros

Les poissons font des Bravo

En lui sa chérie dit : « Tu peux être fier ! »

Quand cuit il reprend une bière

 

A force de boire

On fonce en histoire

On ramone le ciboulot

En caressant le goulot

 

Maint'nant à poil qu'il se met Paul

Et pour sa lune hurle à l'Amour :

« Marilou je te hais comme le jour »

Mais quand elle apparaît il dit : « Oh mon épaule ! »

 

Dans son faible pour boire

Il ramone la même histoire

Marilou dit « Arrête mon soûlot

Quand tu s'ras sobre t'ras du boulot ! »

 

 

 

 

Edouard-Eddie Blues

 

 

Il se calme à l'art

Il se vit en dièse

Il n'arrête pas son char...

Son charme chaud comme braise

Il a les yeux blues

Dans ses cordes des papillons

Blues buterfly of blues

Et chante le grillon

 

Dans la vie c'est Eddie

Pour la guitare c'est Edouard

Eddie pour la vie

Edouard pour la guitare

 

Il est singulier au pluriel

Il a l'air d'un rital

Mais le blues est son rituel

C'est un drôle d'animal

Il ne joue que pour elle

Avec ses sons d'enfer

Elle sa fille sa prunelle

Dans ses yeux bluese la mer

 

Dans la vie c'est Eddie

Pour la guitare c'est Edouard

Eddie pour la vie

Edouard pour la guitare

 

Ses doigts fument des sortilèges

Le silence en volutes

Son passé il l'allège

Faut que les notes percutent

Les mystères en orbite

Sur ses amours nébuleux

Crachent ce qui l'habite

Tout bluesement dans tes yeux

 

Dans la vie c'est Eddie

Pour la guitare c'est Edouard

Eddie pour la vie

Edouard pour la guitare

 

 

 

 

Stéphanie (Te chanter)

Je marche sur le sable

 

Si l'offensive chanson Ma Chérie m'a guérie, celle-ci postérieure de quatre ans clôt cette histoire d'amour dans l'apaisement.



Le soleil dans les yeux

Si l'amour nous ensable

Sera t-on heureux

Va t-on tenter le diable

Ou l'amour de Dieu

Veut-on être minable

Ou merveilleux

 

Je veux juste te chanter

Avant que tu ne sois loin

Te dire je t'aime sans frein

Et cet amour le chanter

 

Mettons les cartes sur table

Les yeux dans les yeux

Ne nous contons pas de fables

Et jouons franc-jeu

Va t-on tenter le diable

Ou l'amour de Dieu

Veut-on être minable

Ou merveilleux

 

Je veux juste te chanter

Avant que tu ne sois loin

Et dire je t'aime sans frein

Et cet amour le chanter